Le Réseau action de formation Archives et Afrique (Réseau-AFAA)

Le Réseau action de formation Archives et Afrique (Réseau-AFAA)

Un programme développé dans le cadre d’ADESFA 2 (Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur Français en Afrique)

Rencontre entre l’École nationale des chartes, l’EBAD et l’Université Senghor à Alexandrie
 © Université Senghor

Le programme mis en œuvre par le réseau en 2021 vise à offrir des ressources en matière de formation (du conseil aux outils pédagogiques en passant par des ateliers pratiques, des chantiers-écoles ou de la mise en réseau) afin de renforcer le secteur professionnel des archives en Afrique. Il doit permettre aux archives publiques comme privées, en lien avec les institutions académiques locales, de relever les défis de la préservation, du traitement et de la transmission des archives, contemporaines comme plus anciennes, et quel que soit leur support, en vue de valoriser et de diffuser leur patrimoine historique unique.

Sur la base, à construire en commun, de référentiels de formation adaptés aux enjeux professionnels et scientifiques qui sont ceux des Archives en Afrique aujourd’hui, le réseau met en place des actions de formation (initiale et continue), de recherche (soutien aux mobilités, cotutelles de thèse, etc.), de valorisation (événements scientifiques) permettant de favoriser les échanges et rencontres panafricaines sur la question centrale des archives.

Les activités du consortium sont menées en concertation avec diverses institutions partenaires afin de resserrer un réseau international en faveur de l’Afrique et d’amplifier les synergies entre des projets existants dans le domaine des archives et du patrimoine écrit africain.

Les activités du réseau en 2021 sont soutenues par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères (opérateur FEI), dans le cadre d’ADESFA II, par l’Institut français, dans le cadre de la Saison Africa 2020, et par l’École universitaire de recherche Translitterae.